10 façons pour arrêter de PENSER trop et commencer ENFIN à VIVRE

ManThinking » Penser m’a, plus d’une fois rendu triste. Ce qu’il faut, c’est faire quelque chose , faites du bien si vous le pouvez ; mais en tout cas , faites quelque chose .  » ~ Elizabeth Gaskell

Les problèmes : nous devons tous les affronter. Comment se faciliter la vie en pensant moins ?

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide "Trouvez votre PASSION, en VIVRE et KIFFER la vie" dans lequel je vous transmets des techniques inédites pour trouver ce pour quoi vous êtes fait mais aussi des interviews de star du web qui se sont lancés pour vivre de leur passion. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Certains ne sont pas grand chose ; certains sont le changement de notre vie. Certains nous forcent  à tirer de l’intérieur de nous notre plus grand potentiel mental . Beaucoup provoquent en nous, rien de plus que le stress. La seule chose qui nous vient lorsque nous avons des problèmes : des questions, beaucoup de questions. Nous pensons à ce qu’il faut faire , ce qu’il ne faut pas faire , et ce qui serait « meilleur » pour nous et pour tout le monde autour de nous.

 

Mais combien de fois  nous pensons à nos pensée ? Quand allons- nous nous arrêter de se poser trop de questions ? d’arrêter de penser ? Pourquoi pensons-nous trop ? comment surmonter ça ?

C’est le moment de décider ce que nous allons faire de notre vie, en pensant moins et en agissant plus.

 

Nous voulons faire une vraie différence , aider la société , et de bien vivre . Connaissez-vous ou avez-vous déjà fait l’expérience, de ce que l’on appelle : la rumination ? Des nuits blanches à penser, trop penser pour ne plus en dormir et être au final encore plus confus(e) ?  L’incertitude était alors la seule certitude.

 

Heureusement, il existe des stratégies pour réduire efficacement vos pensées quand elles se font un peu trop envahissantes . Voici pour vous, quelques-unes de mes préférée,  simples et faciles à mettre en œuvre :

 

1. N’oubliez pas que trop penser ne conduit pas à la perspicacité .

Vous voulez en réalité prendre la décision qui sera la meilleure. Pour cela, vous avez besoin d’un niveau de perspicacité dans chaque décision que cela entrainera mais attention à la futilité.
Pourquoi ? Parce que jamais, jamais vous ne saurez comment sera une expérience avant de la faire.

École, collège , le déménagement , se marier , mettant fin à une relation ou encore l’évolution des parcours professionnels, les choses ne se passent pas toujours comme on l’avait pensé.

Sachant cela, vous pouvez aller de l’avant avec une vraie compréhension de ce qui serait le mieux. Agir conduit à la clarté, ne faîtes pas que penser.

 

2. Sachez que votre décision ne sera jamais définitive.

 

Ruminer vient souvent de l’idée que vous allez prendre une grande décision finale qui ne changera jamais et doit être correcte . Cela n’arrivera pas . Et c’est une bonne chose . Si vous pouviez prédire avec exactitude l’ensemble de votre avenir , voudriez-vous retirer l’expérience qui découle de vos actes ?

 

Pour moi, ça enlève tout le piment de la vie . Vous devez être conscient que bien que pensant que vous appliquez la bonne décision, ce ‘est peut-être pas la bonne . N’oubliez pas que vos opinions et vos connaissances d’une situation vont changer avec le temps ,cela apporte aussi un sens de la vraie liberté et la paix intérieure.

 

3. Apprenez les raisons sur-pensée est nocif, et laissez-vous motiver.

 

Des études ont montré que la rumination était fortement liée à la dépression , l’anxiété , crises de boulimie , consommation excessive d’alcool , et l’automutilation.

Dans une étude, 32 827 personnes de 172 pays ont montré que les événements de la vie ont été les principaux prédicteurs de stress , suivis par les antécédents familiaux , le revenu et l’éducation , le statut de la relation , et l’inclusion sociale .

Cependant , l’ étude a également montré que le stress ne s’est produit que si la personne était plutôt pessimiste sur les événements, et il a montré que les personnes qui ont connus des événements malheureux mais continue d’être optimistes, de voir le verre à moitié plein ne le deviennent pas  » . Donc , souciez-vous de vos problèmes si vous le souhaitez au point de vous rendre malade mais on vous aura averti.

 

4. Restez passif toute la journée

Voulez-vous connaître l’un des principaux motifs de ceux qui pensent trop ?
C’est parce qu’ils ont le temps de penser trop

Occupez-vous l’esprit, même si vous ne travaillez pas, soyez actif chez vous.

Ainsi, considérez l’exercice – toute activité physique quotidienne qui soulève la fréquence cardiaque et améliore en plus la santé.

 

5. Devenez le sceptique ultime.

 

Il nous arrive souvent de penser négativement à des choses mais c’est souvent dû à nos convictions personnelles .  Par exemple, vous vous êtes disputé avec un ami, en vous emportant, rapidement, et s’en chercher à écouter l’autre. Vous pensez alors qu’il vous en veut parce que il cherche à se venger sur vous. Vous allez passez une mauvaise soirée et une mauvaise nuit à ruminer tout ça non ? Pour certains d’entre nous, vous allez peut-être même attendre 3 jours avant de recontacter cet ami.

Mais demandez -vous : « suis-je sûr(e) à 100% que c’est à cause de cette raison ? » N’ayez pas peur de douter, mais doutez de manière positive, donc en remettant en cause vos colères.

En voyant le manque inhérent de la vérité dans vos croyances , vous vous trouverez naturellement  beaucoup plus détendu dans toutes les situations , et vous ne serez pas tenté de trop penser à des choses qui sont fondées sur des prévisions et des hypothèses .

 

6. En parler avec votre entourage

 

Mieux que confiner vos décisions à vos propres préjugés , les perspectives et les filtres mentaux ,  engagez-vous à la recherche de soutien grâce à vos proches .

La recherche a démontré depuis longtemps l’impact puissant de soutien social dans la réduction du stress .

Mais encore mieux que cela c’est d’obtenir un , nouvel angle frais sur le sujet .

Pour moi , cela a toujours – moi sur chaque occasion – conduit pour apprendre quelque chose que je n’avais jamais envisagé auparavant.

 

 

7. Développer la compétence du pardon .

 

Le pardon est de la plus haute des vertus humaines . Non pas parce qu’il est moralement correct , spirituellement mature, ou considéré comme un trait de personnalité louable. C’est spécial car il , à lui seul , la possibilité d’induire la paix ultime avec d’autres personnes. Le pardon a également été montré à de nombreuses reprises pour aider à développer l’estime de soi , améliorer l’humeur , et d’améliorer considérablement la santé . C’est un prédicteur de la relation de bien-être et la longueur matrimonial, et il a même été montré pour augmenter la longévité .

 

8. Jouez le plan de distraction.

vous pouvez envisager de supprimer ce temps libre où vous savez que vous allez penser à vos problèmes avec une activité qui engage vos facultés complètes . Cela pourrait être un Sudoku , un jeu de société en famille , un repas , le yoga , ou écrire des lettres de gratitude à des amis.  Assurez-vous que cela favorise une émotion positive et un bien-être psychologique.

 

9. résoudre le problème d’une autre personne en premier lieu, puis le notre ensuite.

 

« Servir d’abord » devrait être la devise pour quiconque actuellement troublé par les problèmes  .  Aider les autres vous rappelle que nous passons tous par des moments difficiles , certains beaucoup plus que vous .

 

10. Bloqué par vos pensées pour dormir ?

 

Regardez un film, une vidéo Youtube drôle, lisez un livre sont les 3 façons les plus efficaces pour concentrer votre esprit sur autre chose et vous assommer de fatigue au final.

 

VERIRL

 

 

ton image

9 commentaires

  1. Xolali dit :

    Hello Nina,

    Le dernier point est le plus dur pour moi. Impossible de dormir lorsque j’en ai envie car trop de choses trottent dans ma tête. Pourtant si je suis au cinéma même à 19h, je m’endors au bout d’une heure de film !
    Par contre, je ne sais pas si c’est vraiment conseillé de s’endormir juste après avoir vu un écran lumineux. Je pense que la lecture est plus adaptée à l’endormissement et pour se vider l’esprit ! 🙂

    • Nina Nina dit :

      c’est vrai que ce n’est pas très sain de s’endormir avec la télé ou l’ordinateur et que la lecture reste le mieux 😉 après certains ont des habitudes comme s’endormir avec un bruit de fond (ça monopolise ainsi leurs pensées et ça les endort)

  2. Les infos présentées sont pertinentes et intéressantes. Cet article est pas mal du tout, cela permet d’y voir un peu plus clair car le sujet est finalement moins évident qu’il n’y parait.
    Valentin Pringuay / Presse-citron.net

  3. Lei dit :

    Bonjour nina jai lu votre article
    J aurais qulques questions a vous poser?.serais ce possible

  4. Moi dit :

    Très bon article surtout le 2nd point qui me semble être le point central de ce problème

  5. Liwanda dit :

    Hello!
    C’est un article super.ça aide vraiment.

  6. Jean-Francois dit :

    Bonjour Nina, je me sens stupide vraiment. Voici un petit résumé de ma situation qui s’envenime sans cesse. J’ai 33 ans, g fait un dec technique en dessin animé traditionnel en 2000-2003. Un cour de conception web un peu plus tard, je cherchais a exploiter mes talents. Je me suis cogné le nez face a cette industrie et je suis tombé en dépression par surmenage 150 h de travails par semaine, je suis tombé a plat. heureusement ma famille était la pour me soutenir. Ce qui m’as sauvé fut de faire un poulailler chez ma mere. Ca semble quelque peu etrange, mais g eu beaucoup de plaisir a faire ce projet. Lorsque je fut assez solide moralement, je suis reparti en ville travailler. 7 jours semaine a un salaire de creve-faim. J’ai travaillé pendant trois ans dans le déménagement apres-sinistre par la suite, g acquis une situation financiere respectable bien que modeste. Je ne sortais pas, je restais chez moi, voyais peu de gens en fait. boulot dodo.J’ai été victime d’un feu criminel. Jai perdu tout mes dessins et la situation m’avait tant stressé que je suis parti en voyage 2 semaines de temps, prendre une pause, découvrir un nouvel environnement, voir ce qui se passe ailleurs, changer mon état d’esprit et aussi tester mon autonomie et ma débrouillardise. Résultat, j’ai été attaqué au couteau, on m’as dérober mon passeport, mes papiers, mon argent et ce fut l’enfer que de revenir au pays. J’ai eu une copine pendant 2 ans et demi par la suite, celle-ci m’as volé a meme mon compte en banque a mon insu, se droguait et me trompait malgré notre vie sexuelle actives. Je suis sorti de cette relation malsaine, abattu et détruit intérieurement autant qu’extérieurement. Mon intégrité était violé si je puis dire. Je me suis retrouvé un nouvel appartement, frais rénové, il c’est avéré etre infesté de rats -_- une collegue m’as offert de louer une chambre chez elle, j’ai vue cela comme une porte de sortie tombant juste a point, mais nous avons eu des rapprochement et elle est tombé enceinte, ma famille et mes amis me disait que selon eux il y avait anguille sous roche au sens ou quelque chose clochait dans cette histoire. Certains ont memes cru qu’en faite, p-e était-elle enceinte avant meme de me rencontrer, bref je ne savais plus ou donner de la tete. Entre le travail qui ne correspondait a rien de mes ambitions, le temps, les gens, ma vie était devenu un capharnaum et je me suis pèté une méga crise existentiel , nerveuse et je me suis ramassé en psychiatrie. Résultat les psys ne comprennent rien a mon cas. J’ai passé les deux années suivantes dans une solitude complete. J’allais dans les bois le plus souvent possible, mes finances étaient au plus bas, je n’arrivais plus a travailler, je ne savais plus comment me sortir de tout ca. Mes pensées se bousculait, g travailler pour une cie miniere, mais je buvais sans cesse ronger par la honte de l’échec et de la perte de maitrise sur ma vie, j’étais debout, mais plus rien n’avais de sens, mais absolument rien. Je ne comprenais plus les gens, je ne comprenais plus a quoi me servait detre vivant, je voulais mourir. Puis g décidé d’aller consulter. Ma surprise de me faire dire tu n’as pas de travail a 32 ans, qu’est-ce tu te met dans bouche pour survivre, tu manges dans les vidanges? J’ai abandonné le suivi. Une femme a qui je discutait sur internet insistait a me rencontrer. Je lui ai fait comprendre que je ne voulais pas retourner en ville. Elle insista et g cédé. Je m’étais retrouvé un petit job dans une ferme laitiere ou je travaillais tres fort physiquement et mentalement. Je suis allé rester chez elle et pris une démarche d’orientation. Résultat, les tests de logiques abstraites et psychosomatiques étaient probant. La moyenne de la population obtient en général 35 sur 60, j’ai obtenu 56 et sans effort. L’orienteur m’as donc orienté vers l’université. J’y suis allé une session de temps, c’était de la merde. Rien de concret, du bla bla infini sur des choses dont on parlait au primaire, j’ai abandonné. J’ai laissé ma copine, nous n’avions rien en commun. Ca ne fonctionnait pas du tout, mon pere me parlait sans cesse de la mort. J’étais toujours aussi dépressif, ne sentant rien, n’ayant aucun but réel et toujours cette situation financiere qui me court apres et a laquelle je n’ai pas de solution. Quelques mois plus tard je dormais dans un fossé mangeant des champignons sauvages, carottes sauvages que je connais bien. J’écoute le monde a distance et me lasse des problemes sociaux et tout ce qui s’y rapporte. J’aime les humains, mais je déteste l’hypocrisie qui englobe son existence. Les paradoxes évolutifs de chaque etre me plonge dans une amertume dont je ne sors plus. L’amour de ma vie m’as recontacté apres 12 ans de séparation, au départ je ne voulais pas qu’elle me voit dans cet état, désabusé, aigri et sauvage. Elle est revenu vers moi et m’as tendu la main, m’expliqua qu’elle avait fuit son marriage avec un homme qu’elle n’aimait pas et je suis depuis ce temps aupres d’elle. Je suis un plus a sa réalité et elle de meme pour moi, je l’aide, la console, lui fait de bons repas, je nourris son esprit d’attention et d’amour. Mais a l’intérieur de moi, je suis pris dans mes pensées. Comme dans la chanson hurt de Nine inch nails reprise par Johnny Cash, g l’impression d’être remplis de pensées brisées que je ne peux réparer et bien que je fasses tout en mon pouvoir pour ne pas penser, je pense constamment et j’entrevois avec pessimisme mon avenir personnel meme si je suis réputé pour etre aimable et gentil, oui j’ai explosé de colere lorsque mon ex as avorté et j’ai eu beau tout essayé les formes de thérapies que ce soit par les plantes, les pierres les massages, le travail acharné rien n’y fait, je ne maitrise rien de ma vie et j’ai peur face aux mensonges des apparences. Je ne crois plus en rien mis a part mon amour. G grandi en campagne, mais je me vois une fois de plus forcé de vivre dans cette ville qui me tue de l’intérieur et me sens coincé dans mes pensées et ce corp qui me semble étrangé.

  7. Wow, je me retrouve dans tellement de points !
    Je suis surdouée et je peux témoigner qu’avoir le cerveau en ébullition en longueur de journée c’est épuisant..
    Comme vous le dites, c’est encore pire quand on ne fait rien pour se changer les idées, raison pour laquelle j’essaye toujours d’être en mouvement.
    Mieux vaut éviter de vouloir refaire le monde sans cesse et chasser ce qui est inutile de notre tête 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Partages

Toutes les formations ici pour multiplier vos résultats ...