victime de harcélèment moral au travail : comment s’en sortir ?

harcelement-mor3al

 

Contrairement à une idée reçue , ce ne sont pas les plus faibles qui peuvent être victimes de harcèlement moral au travail mais n’importe qui : chef d’entreprise, salariés, entrepreneur, manager qui peuvent être confrontés un jour à l’autre à ce phénomène. La dépression est souvent une conséquence du harcèlement moral, la personne s’enfonce de plus en plus sur elle-même et n’arrive plus à faire face.  Victime de harcèlement moral au travail : comment s’en sortir ?

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide "Trouvez votre PASSION, en VIVRE et KIFFER la vie" dans lequel je vous transmets des techniques inédites pour trouver ce pour quoi vous êtes fait mais aussi des interviews de star du web qui se sont lancés pour vivre de leur passion. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

 

Ne pas gardez les choses pour soi

 

Au début, on pense que le fait que notre employeur nous a engueulé devant tout le monde n’est rien, juste parce que on a fait une faute dans la rubrique du journal , on le garde alors pour soi parce que nous avons un peu honte. Puis, s’écoule moins d’une semaine que de nouveau il nous demande de boucler 3 dossiers avant ce soir alors qu’en temps normal 1 seul est possible, sous peine de licenciement. Encore, une fois nous n’osons pas toujours en parler autour de soi car on sent faible. Les sentiments et ressentis peuvent être divers : peur de ne pas assez faire face, peur d’être jugé par les membres de sa famille, du regard des autres, d’être marché sur les pieds, de ne pas se sentir capable.

 

Peu importe  si le harcèlement moral est déjà bien ou non entamé, il faut dès les premiers ressenti « d’injustice » en parler autour de soi : vos collègues, vos amis, votre famille pour avoir un point de vue extérieur à la situation. En effet, en parler aura non seulement un effet bénéfique pour vous car cela va vous soulager mais aussi permettre d’avoir du recul sur la situation.

 

Réunir des preuves

 

Les personnes victimes de harcèlement moral repèrent souvent plusieurs faits qui sont constitutifs de cela : avoir trop de travail exigé par l’employeur, avec d’une certaine manière vous donner beaucoup d’autonomie mais sans vous en donner les moyens. Ensuite, se sentir obliger d’accepter de travailler dans de mauvaises conditions pour garder son travail : se sentir menacé de perdre son emploi et accepter tout et n’importe quoi. Troisième point : jouer sur les émotions, la personne qui vous harcèle aimera vous faire culpabiliser. Enfin, dernier point, il faut que ces faits  se répètent souvent.

 

Prenez le soin de réunir des preuves : notez tout ! même si un fait vous parait minime, notez-le tout de même et si les faits se font trop pressants, récoltez des témoignages, vos certificats d’arrêts maladie afin de constituer éventuellement un dossier pour le Conseil des Prud’hommes.

 

 

s’informer sur ses droits

 

Le harcèlement fait l’objet d’une définition légale à l’article L.1152-1 du Code du travail. L’article L.1152-1 du Code du travail énonce en effet que: » aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. ».

 

Bon à savoir : la chambre sociale de la Cour de cassation a jugé «que le salarié n’est tenu que d’apporter des éléments qui permettent de présumer l’existence d’un harcèlement moral. »

la surcharge de travail : Il n’y a pas de définition légale de la surcharge de travail, cependant elle peut être définit comme étant une masse de tâches professionnelles à accomplir par le salarié qui ne soit pas en adéquation avec ses capacités productives ou avec celles imposées aux salariés travaillant dans les mêmes conditions

reproches incessants : «  le harcèlement moral est insuffisamment caractérisé dès lors que les attestations produites par la salariée ne décrivent pas de faits précis dont elle aurait été victime mais qu’à défaut de harcèlement moral, le supérieur hiérarchique avait manqué de doigté envers Mme X… en lui faisant des reproches répétés devant ses collègues »

agressivité de l’employeur: un comportement empreint d’agressivité traduisant sa volonté de restreindre ses fonctions au sein de l’entreprise ». De tels faits étant bien évidemment constitutifs de harcèlement moral.

 

Avez vous déjà été victime de harcèlement moral ?

ton image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Partages