Le travail acharné, êtes-vous prêt ?

travail acharné

 

Cher travail acharné,

 

Je t’ai longtemps détesté. Quand tu m’appelais, je m’enfuyais. Quand je savais que tu arrivais, je me cachais. Quand tu influençais les gens pour qu’ils me persuadent de m’y mettre, je cherchais vite des excuses

J’avais peur d’avoir mal, de souffrir, j’avais peur de perdre donc je n’essayais même pas. J’avais même peur de ton nom à cause de ce que tu as fait à d’autres.

Pour qui te prends tu pour m’effrayer ainsi ? Le reflet dans le miroir, l’ombre derrière moi, je fais un pas et je me rends compte que tu as de l’avance sur moi. La transpiration sur mon visage, les larmes qui coulent, je continue car j’ai entendu que tu tiens tes promesses : tu rends le portier riche, tu transformes l’échec en victoire, y a-t-il des choses qui te sont impossible à faire ?

Maintenant regarde moi, tu as fais de moi ce que je suis aujourd’hui, grâce à toi je n’abandonne plus jamais.

Abandonner ? Ce n’est pas dans mon vocabulaire. Quand ils abandonnent, je continue ! Quand ils dorment, je travaille plus dur ! Quand ils disent que je ne peux pas, je les contredit par les faits, quand ils rient de mes rêves, je m’assures de rire le dernier. Je suis un chasseur de rêve mais je ne chasse que les miens.

Il n’y a que moi qui peut me battre c’est un combat contre moi même. L’échec n’existe pas, je n’échouerai pas.

 

Je suis allé loin, mais je ne m’arrêterai pas maintenant.

 

Cher travail acharné, mon père avait raison, tu tiens tes promesses et c’est pour ça que..je t’aime. Je ne me cache plus de toi, je t’attends et d’ailleurs où est-tu ? J’ai besoin de toi car le travail acharné, j’y crois !

 

Ce texte est issue d’une vidéo que vous pouvez voir ci-dessous:

 

Image de prévisualisation YouTube
ton image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Partages