Comment affirmer sa personnalité ? spécial chef d’entreprise

affirmer sa personnalité

 

L’humour donne de la force à celui qui sait s’en servir. N’avez-vous pas le sentiment que les individus qui font rire sont aussi ceux qui savent s’affirmer ? Et pourquoi pas vous ? Pourquoi ne pas devenir celui qui sait se montrer ouvert aux autres mais aussi taper du poing sur la table pour se faire respecter si nécessaire ? Comment affirmer sa personnalité ?

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide "Trouvez votre PASSION, en VIVRE et KIFFER la vie" dans lequel je vous transmets des techniques inédites pour trouver ce pour quoi vous êtes fait mais aussi des interviews de star du web qui se sont lancés pour vivre de leur passion. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

 

1. Tirez profit de votre sensibilité

 

Très souvent, la plupart des personnes ayant un sens de l’humour développé ont comme point commun une grande sensibilité. Les humoristiques les plus célèbres admettent être des timides invétérés loin de la scène ou des caméras, et ils avouent souvent se sentir peu à l’aise dans la vie quotidienne.

 

Finalement, cette sensibilité exacerbée représente une atout formidable pour eux : elle leur permet de prêter une grande attention à leur entourage, d’être réceptifs à leurs comportements ou à leurs paroles, un peu comme une éponge  se nourrit de tout ce qu’elle absorbe.

Cette aptitude leur permet aussi d’observer, d’écouter, d’être à l’affût des allusions, sentiments ou pensées dissimulés, de tout ce qui relève de l’implicite. En saisissant cette matière « souterraine » et en relevant des détails apparemment anodins, il leur devient possible de faire rire par des traits d’esprit subtils, des « pépites » mettant au grand jour les non dits, les ressentis tus ou non exprimés.

Vous aussi, vous pouvez transformer votre sensibilité en un point fort grâce à l’humour. Aiguisez vos sens et faites confiance à votre intuition, activiez vos « antennes » et fonctionnez comme un radar pour déceler tous ces éléments que les autres ne remarquent pas ou ne prennent pas la peine de remarquer. Ainsi, vous pourrez mieux saisir toutes les nuances d’une situation ou d’un comportement. Vos collègues admireront votre perspicacité et apprécieront les ressorts comiques que vous saurez en tirer.

 

Si malgré tout vous ne réussirez pas à tirer parti de votre sensibilité, mais qu’au contraire, celle-ci pèse lourd sur vos épaules ou vos performances, n’hésitez pas à vous forger une carapace ! Pour ce faire, ayez recours à l’autodérision.

Plaisanter de vos faiblesses, c’est faire acte de courage, de lucidité. C’est aussi montrer votre capacité à prendre du recul  pour progresser. Tout un programme qui impressionnera votre entourage mais le fera aussi sourire ! Mieux vaut oser parler de ses difficultés plutôt que d’adopter une attitude hautaine en simulant une confiance en soi aussi excessive que fictive.

 

2. Libérez votre parole

 

Pour aller plus loin, notez que le rire ne sert pas seulement à amuser l’autre et détendre l’atmosphère, ni même à formuler et recevoir des critiques ou bien à libérer votre sensibilité. Comme vous l’avez vu, le rire peut aussi revêtir des formes corrosives.

L’une des fonctions du rire, susceptible de prendre de temps à autre une tournure virulente, est de dénoncer, de se rebeller contre une autorité. Ne passez donc pas à côté du rire qui émancipe. Pour exprimer votre personnalité, sachez parfois vous montrer politiquement non correct !

 

Le rire libère la parole et renforce la portée de celle-ci. Se moquer de décisions ridicules ou incongrues, parodier un comportement excessivement autoritaire, railler de fausses mesures d’économie, tourner en dérision les tendances « tout sécuritaire » ou « tout financier » sont autant d’attitudes qui soulagent et permettent de prendre du recul dans un univers professionnel agité prônant comme seuls critères la compétitivité et l’efficacité.

 

Certes, il existe toujours un risque à dénoncer par l’humour les insuffisances, les ratés ou les dysfonctionnements d’un système, mais cette prise de risque est le prix à payer pour entretenir un « contre pouvoir ». Aussi, n’hésitez pas à utiliser l’humour pour dire « stop » afin de préservez votre indépendance d’esprit et exercer votre droit à la critique.

 

Quitte à être parfois décapant : le rire provocateur, qui bouscule votre interlocuteur, peut aider ce dernier à ouvrir les eux, à prendre conscience d’une réalité et à reconsidérer son opinion. Il peut également servir à faire éclater la vérité et à remettre en question des systèmes ou des organisations. Sachez cibler avec humour les imperfections à corriger.

 

Attention toutefois à ne pas vous laisser emporter par vos émotions : le rire provocateur et libérateur doit rester réfléchi et contrôlé, il vous faut pouvoir assumer vos paroles.

ton image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Partages